Publié le 17/02/2021

Programme régional d'actions en faveur des coteaux : les sites-pilotes 2020

Depuis début 2020, le Programme régional d'action sur la biodiversité en contexte de coteaux a permis d'engager des actions de restauration sur 4 sites-pilotes, identifiés en lien avec les partenaires locaux, à la suite d'un "appel à propositions" :

  • Le coteau de Pierre Bise (Beaulieu-sur-Layon, 49) en partenariat avec la Chambre d'agriculture des Pays de la Loire. Propriété d’un viticulteur (domaine du château Pierre-Bise), le site s’inscrit dans un projet de mise en viticulture biologique en agroforesterie. En s’impliquant, le Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire a demandé la mise en place d’une série de mesures permettant de concilier l’installation des linéaires de vigne et la sauvegarde des affleurements rocheux à Gagée de bohême, et des végétations de pelouses patrimoniales ainsi que les cortèges entomofaune associés ;
  • Le coteau des Rouchères (Beaulieu-sur-Layon, 49) en partenariat avec la LPO Anjou. Situé à proximité immédiate de la Réserve naturelle régionale de Pont-Barré, le coteau des Rouchères est recouvert en majeure partie par un boisement. Les éperons rocheux abritent encore des pelouses à fort enjeu patrimonial. Les actions du CEN visent à restaurer les surfaces de pelouses en régression, de dégager une station de Tulipe sauvage (Tulipa sylvestris), tout en préservant les boisements spontanés en place ;
  • Le coteau de Groutel (Champfleur, 72) en lien direct avec le propriétaire, personne privée. Le propriétaire de ce petit site approché par le Conservatoire d'espaces naturels en 2018 a permis la mise en place d’actions de réouverture permettant de préserver les pelouses et ourlets calcaires et le cortège de Rhopalocères qui représente l’enjeu le plus fort du site ;
  • Le coteau de Vilclair (Avoise, 72) en partenariat avec la commune d'Avoise. Se site en cours de labellisation "Espace naturel sensible" par le Département de la Sarthe et propriété de la Commune d'Avoise a fait l’objet d’une notice de gestion rédigée en 2019. Des discussions sont en cours pour finaliser le projet qui fera cohabiter les enjeux de conservation des milieux et l’accès au public, le coteau présentant un enjeu récréatif pour la population locale.